La Pacific Crest Trail : l’itinéraire de 2 650 milles sur la côte ouest des états-Unis

Publié le : 02 mars 20235 mins de lecture

Avant de commencer un voyage aussi grand que parcourir la côte ouest des États-Unis le long de 2 650 milles, on doit choisir l’équipement adéquat. La Pacific Crest Trail (PCT) offre une réelle aventure pour les marcheurs qui ont la volonté et la détermination de l’effectuer. Connu sous le nom de légende dans le milieu des randonneurs, c’est certainement l’un des itinéraires les plus connus et les plus difficiles des États-Unis.

Histoire

La Pacific Crest Trail est un sentier qui s’étend sur plus de 2 650 milles tout en traversant la côte ouest des États-Unis, reliant la frontière mexicaine à la frontière canadienne. Il relie les comtés de San Diego, en Californie, aux terres de l’État de Washington. Il traverse également sept États, dont la Californie, l’Oregon et le Washington. Le sentier a été mis en place par le Congrès en 1968 aux termes du Système national de Sentiers.

Caractéristiques de l’itinéraire

Longueur

La Pacific Crest Trail est considérée comme l’un des plus longs sentiers continus traversant tous les états des États-Unis. Il s’étend sur une longueur de 2 650 milles, qui est le nombre idéal pour ceux qui veulent vivre l’expérience longue distance du jour au lendemain. La durée du PCT est estimée à environ 5 à 6 mois, mais peut aller jusqu’à plus de neuf mois pour les personnes qui effectuent le sentier en entier.

Climat

Même si le sentier traverse sept États, la majorité de celui-ci se situe dans trois régions climatiques distinctes. La chaîne de montagnes de la Sierra Nevada en Californie se situe dans la zone sèche et aride. Les montagnes des Cascades en Oregon se trouvent dans un climat plus ensoleillé et plus arrosé. Enfin, les Cascades du Washington se trouvent dans plus des zones montagneuses enneigées. Les randonneurs doivent donc être préparés à tous les climats et à toutes les conditions météorologiques.

Difficulté

Le sentier est assez difficile à parcourir en raison de nombreux facteurs. Il y a la météo changeante, les changements d’altitude, la difficulté d’approvisionnement et la maintenance des équipements. Les difficultés peuvent être comblées par la prévention et la prise en charge des conditions météorologiques éprouvantes et des conditions des chemins qui se sont dégradés.

L’expérience randonneurs

Conditions matérielles

Les randonneurs ayant l’intention de parcourir le sentier PCT devront bien se préparer matériellement, notamment en choisissant la bonne équipement. Des chaussures robustes et confortables sont une nécessité absolue, car le terrain est très rocheux et parfois glissant. On peut également miser sur un sac à dos qui offre un bon soutien et qui soit assez grand pour contenir le nécessaire pour les longues journées.

Le point culminant

Le point le plus haut, et sans doute le plus spectaculaire, lorsque l’on parcourt le PCT est le mont Whitney, en Californie. Mesurant plus de 14 500 pieds de haut, le mont Whitney est le plus haut point de tous les États-Unis. Une fois au sommet, les marcheurs peuvent profiter d’une vue à couper le souffle sur la chaîne montagneuse s’étendant derrière eux pour des kilomètres.

Le mode de vie de trail

Un avantage supplémentaire de parcourir le long de la PCT, est la sensation de liberté et de simplicité qui accompagne le trajet. Il est plus que possible de s’en tenir à un type de mode de vie très modeste avec des repas simples, une tente et la nature elle-même pour se dorloter. Une fois que les marcheurs sont habitués à leurs conditions de vie élémentaires, ils peuvent profiter pleinement de l’itinéraire, ainsi que des tâches et des défis qui accompagnent le chemin. Le voyage à pied sur la Pacific Crest Trail offre une expérience qui change la vie et qui est accessible à tous ceux qui sont prêts à s’y lancer. Avec des préparations et de l’équipement appropriés, les marcheurs sont assurés de vivre une expérience enrichissante et inoubliable.

Plan du site